Bienvenue sur le site
du Secteur de santé mentale de Saint Lô

50 G 04

histoire et projets du secteur

organigrammes des structures du secteur

coordonnées des structures du secteur

la vie du secteur

informations sur les associations du secteur

informez-vous sur l'association

visitez le site de l'association

informez-vous sur l'Association Calville

visiter le site du Groupement

informez-vous sur l'association Waaldè

informez-vous sur l'Association Harmonia-Bon Sauveur

informez-vous sur le CHS du Bon Sauveur de Saint Lô

 

 

 

 

Informations du secteur


« la connaissance est le début de l'action et l'action l'accomplissement de la connaissance. »

Léo Kanner (1894 - 1981)

Considéré comme le père fondateur de la pédopsychiatrie américaine, Léo Kanner a été le premier rédacteur en chef du Journal of Autism and Childhood Schizophrenia.

Il est né en Galicie, dans l'est de ce qui est encore l'empire austro-hongrois. Sa famille rejoint Berlin en 1906 où iI a effectue ses études de médecine, interrompues deux fois par le service militaire. C'est en Allemagne qu'il a d'abord exercé sa profession à partir de 1921.

Un médecin américain d'Aberdeen, dans le Dakota du Sud, le convainct d'émigrer aux États-Unis où Léo Kanner arrive en 1924. II apprend l'anglais, obtient les équivalences nécessaires pour pratiquer la médecine et prend la nationalité américaine. En 1928, désireux d'approfondir ses connaissances en psychiatrie, il devient boursier  et intègre la clinique Henry Phipps de l'Université Johns Hopkins à Baltimore dans le Maryland où il se forme aux principes de la psychologie appliqués à l'éducation des enfants.

Il entre à la Harriet Lane Home for Invalid Children qui accueille des enfants infirmes et dépend de l'Université Johns Hopkins.

En 1930, il crée le premier service de psychiatrie dans un hôpital pour enfants aux Etats Unis. En 1935, il  écrit "Child Psychiatry", premier ouvrage de référence pédopsychiatrique en langue anglaise.

Il rencontre  à la Harriet Lane Children's Home le patient qu'il a appelé "Donald", premier des onze enfants qu'il a décrits comme "autistes". Ces enfants, qui lui paraissaient différents des autres patients de son service de pédo-psychiatrie, constitueront le sujet de l'article publié dans "Nervous Child" en 1943. Léo Kanner a attribué l'autisme à l'attitude et à la qualité des contacts des parents envers leurs enfants. Cependant, il n'a pas exclu la possibilité que certains éléments "caractériels" des parents aient pu être transmis, de façon héréditaire, chez les enfants. L'étude ultérieure qu’il publie avec Eisenberg, en 1956, montrera que certains enfants ont eu un développement normal dans la première ou la deuxième année de vie...

Il a emprunté le terme "autistique" à Eric Bleuler qui, dans un article en 1908, l'avait utilisé pour parler du retrait social qu'il avait observé chez un groupe d'adultes schizophrènes. Cependant,  Kanner, pas plus qu'Asperger, n'ont associé l'autisme à la schizophrénie. En effet, l'autisme se distinguait, pour eux, par trois éléments : la maladie débute à un âge précoce, sa sévérité semble diminuer un peu avec l'âge et aucun patient n'avait rapporté d'hallucinations.

En 1957, il devient le premier professeur de pédopsychiatrie de l'Université Johns Hopkins.

En 1966, Kanner disait qu'il ne se croyait pas vraiment novateur : "j'étudie simplement les sciences du comportement en mettant un accent particulier sur 1e développement de l'enfant."

 

Source : autisme france

©opyright 2002 : Secteur de Santé Mentale de Saint-Lô - Webdesign : Magicjul