Bienvenue sur le site
du Secteur de santé mentale de Saint Lô

50 G 04

histoire et projets du secteur

organigrammes des structures du secteur

coordonnées des structures du secteur

la vie du secteur

informations sur les associations du secteur

informez-vous sur l'association

visitez le site de l'association

informez-vous sur l'Association Calville

visiter le site du Groupement

informez-vous sur l'association Waaldè

informez-vous sur l'Association Harmonia-Bon Sauveur

informez-vous sur le CHS du Bon Sauveur de Saint Lô

 

 

Informations du secteur


avicenne.jpg (24497 octets)

www.avicenne.org/avicenne

« Le temps fait oublier les douleurs, éteint les vengeances, apaise la colère et étouffe la haine. Alors, le passé est comme s'il n'eût jamais existé... »

 

Avicenne ou Abd Allah Ibn Sinâ (Boukhara 980 - Ispahan 1037)

Ibn Sinâ naît d'un père fonctionnaire de l'administration samanide. Sa langue maternelle est le persan.

Dès son plus jeune âge, il étudie seul les sciences naturelles et la médecine et, à 16 ans, il  a déjà sous sa direction des médecins célèbres. Il deviendra un médecin réputé, fonction qui lui vaut sa célébrité et qui l'aidera, dans les difficultés, à vivre.

Il va en effet connaître des fortunes diverses : médecin choyé, vizir écouté, proscrit, errant, nomade, prisonnier, philosophe... Il commente l'œuvre d'Aristote, s'intéresse aux sciences de la nature et aux mathématiques. Enfin, par souci pédagogique, il sera aussi poète lorsqu'il met en vers des abrégés de logique et de médecine.

Du XIIème au XVIIème siècles, l'enseignement de la médecine musulmane et occidentale sont fondés sur son monumental Canon de la médecine, entièrement traduit par Gérard de Crémone entre 1150 et 1187. L'intérêt, voire la nouveauté, de cette encyclopédie est à chercher dans l'effort pour penser la médecine comme science rationnelle, recourir constamment aux règles de la logique, appliquer systématiquement les principes que le philosophe a posés ailleurs.

Ainsi que la psychologie d'Avicenne, pleine d'innovations dans sa doctrine des sens internes, influença la représentation de l'âme chez les théologiens chrétiens. Avicenne nous sert encore à guérir mais surtout à réfléchir sur l'acte médical, sur la santé et sur le processus de guérison.

 

Source : Avicenne ou la route d'Ispahan, Gilbert Sinoué, Denoël,1989

©opyright 2002 : Secteur de Santé Mentale de Saint-Lô - Webdesign : Magicjul