logo harmoniaAssociation Harmonia Bon Sauveur

Association Waaldè

L'Association Waaldè, association régie par la loi de 1901, a été créée le 17 octobre 2006 à l’initiative conjointe du secteur de Santé Mentale de Saint Lô, de la Fondation Bon Sauveur de Saint Lô et de Oumar Sangaré, attaché de santé en psychiatrie au Centre Hospitalier Régional de Fada n'Gourma.
Cette association a pour buts :
- participer au développement des actions en santé mentale du service de psychiatrie de l’hôpital de Fada n’Gourma ;
- promouvoir un enseignement et une transmission de la psychiatrie au profit des professionnels de la psychiatrie de ce service ;
- promouvoir les actions d’information, de prévention au profit de la population desservie par ce service ;
- faciliter l’élaboration de travaux destinés ou non à être publiés ou à faire l'objet de communications au sein de colloques, de congrès ou de journées d'études ;
- soutenir les actions de l’association burkinabée Harmonia-Bon Sauveur ;
- favoriser toutes les actions de coopération qui permettront de réaliser ces buts, notamment par la recherche de coopérations entre les autorités sanitaires françaises et burkinabées, par exemple dans le cadre de la promotion locale d’objectifs liés au plan psychiatrie et Santé mentale.

L'Association Waaldè s'est doté d'un projet associatif : le consulter

Secteur de santé mentale de Saint Lô

Il est important de situer dans sa perspective historique la démarche d’un secteur qui, au cours du 20ème siècle, n’aura connu que cinq chefs de service, quatre jusqu’en 1968, époque de l’ouverture de l’établissement actuel, P.S.P.H., et du premier découpage sectoriel. Cet historique permet de mieux situer le contexte institutionnel :
- poids du secteur de Saint-Lô, “historiquement” premier secteur du Centre Manche, dirigé par un praticien, le Docteur Michel Guibert, présent de 1956 à 1993;
- prépondérance de la population féminine dans la file active (et le personnel !) du secteur de santé mentale de Saint-Lô ;
- poids des structures hospitalières dans un établissement pourtant “récent” puisque ouvert en 1968 ;
- existence de trois Centres hospitaliers Spécialisés dans la Manche, dont 2 P.S.P.H.
Le 27 février 1987 fut créée la “Fondation Bon Sauveur de Saint-Lô”, les religieuses quittant la direction “effective” du CHS, au profit de laïcs, mais restant membres du Conseil d’Administration de la Fondation.
Le 30 septembre 1992, changement à la Direction avec l’arrivée du nouveau directeur, Monsieur Jean Kuchenbuch.
Le 1er novembre 1993, arrivée du nouveau médecin-chef du secteur de Saint-Lô, le Docteur Patrick Alary.

Groupement des hôpitaux de jour psychiatriques

A la fin des années 60, quelques années après la France, la Belgique ouvre une nouvelle structure thérapeutique au sein du Département de Psychologie Médicale et de Médecine Psychosomatique de l'Université de Liège. Elle sera appelée "Hôpital de Jour Universitaire LA CLE" en référence à ce qui avait été antérieurement créé au Canada.
L'hôpital de jour est pour nous une unité thérapeutique à temps partiel où sont dispensés des soins intensifs variés. Dans cette unité, le patient est pris en charge par une équipe multidisciplinaire. Le but recherché est bien sûr adapté aux problèmes mis en évidence au début de la prise en charge.
Très rapidement, le besoin s'est fait sentir d'organiser des rencontres entres équipes soignantes de Belgique et de France pour réfléchir à nos actions, notre place et notre spécificité comme unité de soins dans la trajectoire psychiatrique du patient.
Ces rencontres ont évolué ensuite vers des échanges autour d'un thème général stimulant et l'on a rapidement constaté une participation nombreuse et de plus en plus inter-active des équipes à l'occasion de ces colloques.
Il fallait une structure juridique pour informer les pouvoirs publics et la société de l'existence voire de la pertinence de ce modèle de prise en charge. En 1979, le Groupement ainsi que son Comité Scientifique se réunissent pour la première fois de manière officielle à Liège, à l'occasion du 7ème colloque. Le Luxembourg et la Suisse s'associant à ce Groupement, le Groupement des Hôpitaux de Jour Psychiatriques Belgique - France - Suisse, sous la forme qu'on lui connaît actuellement, est créé en 1986.
Le premier président, fondateur du Groupement et de l’association, est le Professeur Jean Bertrand.
Depuis 2000, le flambeau a été transmis au Docteur Patrick Alary, qui assure actuellement la présidence.
• objectifs du Groupement
- favoriser les relations entres les différentes structures "Hôpital de jour psychiatrique".
- faciliter la diffusion des travaux réalisés au sein du Groupement.
- organiser des conférences, des réunions, des colloques.
- coordonner et promouvoir les échanges et la formation continue de ses membres.
- être un centre de diffusion de l'école de psychothérapie institutionnelle en hôpital de jour.
- coordonner les contacts avec les personnalités et les pouvoirs, publics ou privés, du monde médical et scientifique aux niveaux nationaux et international.

Fondation Bon Sauveur de Saint Lô

Au début du XVIIIème siècle, une jeune femme, Élisabeth de Surville, se préoccupe des femmes délaissées, infirmes ou mendiants, en leur apportant nourriture et soins et en mettant à leur disposition un hébergement.
En 1712, avec ses amies, elle crée la Communauté des "Sœurs associées" qui permettra aux enfants de ces femmes d'obtenir un enseignement gratuit. Les soins aux malades défavorisés, gérés par la Communauté, sont également gratuits.
Cette œuvre se poursuivra jusqu'en 1793.
La Congrégation des Filles du Bon Sauveur de Caen existe légalement depuis les ordonnances royales des 22 avril 1827 et 16 mars 1834. En 1830, la Loi du 30 Juin autorise la Communauté à recevoir des femmes atteintes de troubles mentaux. De nouveaux bâtiments sont alors construits et l'effectif des malades s'accroît rapidement.
Le 6 juin 1944, l'hôpital du Bon sauveur de Saint-Lô est totalement détruit et les malades éparpillés. Il faudra attendre 1968 pour qu'il soit entièrement reconstruit. Il peut alors accueillir 324 patients.
En 1987, les religieuses confient une partie de leurs biens immobiliers à des laïcs qui pourront continuer leur œuvre. L'établissement est déclaré d'utilité publique par le décret du 27 février 1987 et devient " Fondation "Bon Sauveur" de Saint-Lô ". Cette Fondation est administrée aujourd'hui par un Conseil d'Administration composé, selon ses statuts approuvés par le Ministre de l'intérieur, de 13 membres bénévoles.
Aujourd'hui...

- Le CHS est un établissement privé à but non lucratif.
- Il comprend 117 lits intra-muros et 17 lits extra-muros, les Vals, pour l'hospitalisation complète.
- Il prend en charge une population de 65 000 habitants répartis en :
- deux secteurs de psychiatrie adulte, Saint-Lô (50 G 04) et Coutances (50 G 05) ;
- un intersecteur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent ;
- un intersecteur d'alcoologie.
Près de 4 500 patients sont suivies, dans plus de 80% des cas uniquement en ambulatoire dans des structures diversifiées, 16 000 consultations étant annuellement assurées dont 10 000 par les médecins-psychiatres de l'établissement.
350 salariés travaillent dans les différentes structures de la Fondation qui comprend également une maison de retraite et le Home Raymond FRIGOUT, structure d'accueil diversifié pour les personnes âgées

Copyright © 2006 - Association Harmonia-Bon Sauveur est la propriété de l'Association Harmonia-Bon Sauveur

 

Carte du Burkina Faso | Mentions légales | Contacter nous | ©2006 Association Harmonia Bon Sauveur